Faire des disciples

Pensons sur faire des disciples. Comment fait-on des disciples de Jésus dans le MFD (Mouvement de faiseurs de disciples) et comment est-il différent de ce que l’on en est habitué ?

Quelque chose très important, tout au début, est que dans le MFD on veut toujours faire des disciples qui feront eux-mêmes des disciples.

Notre façon traditionnelle de faire un disciple est tout d’abord de persuader la personne d’accepter la vérité de l’évangile : il est séparé de Dieu par son péché, il ne peut pas résoudre le problème lui-même, Jésus est mort sur la croix pour payer le prix de son péché, il doit se répentir et accepter Jésus dans son coeur et sa vie comme Sauveur et Seigneur.

Puis on lui demande de prendre une décision, peut-être en priant une prière.

Après ça, on lui demande quelquefois de faire un parcours de discipulat avec nous, pour apprendre plus sur vivre comme chrétien. De nombreuses fois, le chrétien nouvelle ne suit pas un tel cours : on lui encourage simplement à assister aux réunions de l’église et d’apprendre des prédications et des études bibliques.

Alors, le modèle est : persuader, faire décider et enseigner.

Je veux poser deux questions à ce stade. La première est : ça marche, cette façon de faire un disciple ? Dans mon expérience (et je pense l’expérience de beaucoup de nous), même si on aide quelqu’un à surmonter les obstacles d’être persuadé et de prendre une décision, souvent il ne veut pas suivre un cours de discipulat, ou même assister aux réunions de l’église. Alors, on loue Dieu que l’on a fait des convertis, mais malheureusement pas beaucoup d’eux deviennent des disciples.

Voici ma deuxième question : est-ce que Jésus nous a dit de faire cela ? Quand on pense à la tâche d’atteindre les personnes qui ne connaissent encore pas Jésus, on pense souvent à Matthieu 28:16-20. Dans la plupart des traductions le verset 19 inclus de mots comme ceux-ci : « Allez donc, faites de toutes les nations des disciples » (Segond 21). Alors, la première chose à noter est que Jésus veut que l’on fait des disciples, pas simplement des convertis.

Ces versets sont remplis des informations pour nous, mais regardons simplement une toute petite partie. Malheureusement, la plupart des traductions ne fontt pas bon boulot ici. Une traduction plus précise du commencement du verset 19 est : « Étant allé, donc, accompagnez toutes les nations vers le royaume de Dieu… ».

J’ai utilisé « accompagnez … vers le royaume de Dieu » parce qu’il n’y a pas un verbe qui correspond au nom « disciple » en français. Normalement on dit « faire des disciples », mais je crois que l’expression « accompagnez … vers le royaume de Dieu » explique plus précisément l’idée dans l’original.

Notez que Jésus n’a pas dit « allez » : le verbe dans l’impératif (le verbe de commandement) n’est pas « allez » mais « accompagner… ». Vraiment — vérifiez-le !

Jésus n’a pas dit « au début faites des convertis et après essayez de faire des disciples d’autant de convertis que vous pouvez ». Jésus a dit « accompagnez … vers le royaume de Dieu ». Qui accompagne-t-on ? Jésus a dit « toutes les nations ».

Attendez, la façon dont Jésus utilise le verbe « accompagner … vers le royaume de Dieu » est vraiment différente de notre tradition moderne de « faire un disciple ». Pour Jésus, accompagner quelqu’un vers le royaume de Dieu commence avant qu’il ne devienne converti, en fait au tout premier contact avec lui (vérifiez cela dans les Évangiles).

Accompagner quelqu’un vers le royaume de Dieu est un processus qui commence quand quelqu’un est loin de Dieu et se poursuit alors qu’il se rapproche de Dieu et qu’il commence à suivre Jésus de tout son coeur et le processus se poursuit à mesure qu’il apprend à mieux connaître Dieu. C’est un processus continu, c’est ce que Jésus voulait.

C’est aussi bon de noter que l’idée que Jésus a de faire des disciples ne concerne pas vraiment aider les gens d’acquérir la connaissance, mais elle concerne le changement de leur vie. Malheureusement, une grande partie de ce que l’on fait en tant que chrétiens consiste à transférer des connaissances aux gens, ce qui ne change pas leur vie à moins que ces connaissances ne soient pas mises en pratique.

La stratégie du MFD est de faire ce que Jésus nous a dit et d’accompagner des personnes vers et dans le royaume de Dieu comme processus continu, au moyen des Groupes de découverte qui font des Études bibliques de découverte. En évitant des ruptures artificielles et pas bibliques entre « persuader », « faire décider » et « enseigner à devenir disciple » le but est d’avoir des disciples qui font des disciples, naturellement, comme Jésus voulait. Il y a beaucoup plus à dire, mais je n’ai plus d’espace !

Making Disciples

Let’s think about making disciples. How do we make disciples of Jesus in DMM (Disciple Making Movements) and how does this differ from what we may have been used to?

A very important starting point is that in DMM we always want to make disciples who will themselves make disciples.

Our traditional way of making a disciple is to first of all persuade the person to accept the truth of the gospel: they are separated from God by their sin, they cannot solve the problem by themselves, Jesus died on the cross to pay for their sin, they need to repent and accept Jesus into their heart and life as Saviour and Lord.

We then ask them to make a decision, maybe by praying a prayer, or coming to the front of a meeting.

After this, sometimes we ask the person to do a discipleship course (or follow-up course) with us, where they can learn more about living as a Christian. Many times the new Christian does not follow such a course, but is encouraged to come along to church meetings and learn from the sermons and Bible studies.

So, the pattern is: persuade, decide and teach.

I’d like to ask two questions at this point. The first is: does it work? In my experience (and I would guess the experience of many of us), even if we help someone overcome the obstacles of being persuaded and making a decision, often they do not want to follow a discipleship course, or maybe even come to church meetings. So, praise God that we have made some converts, but sadly not many of these converts become disciples.

Here’s my second question: is this what Jesus told us to do? When we think about the task of reaching those who do not yet know Jesus, we often think of Matthew 28:16-20, the Great Commission. In most translations v19 includes words like these: “Therefore go and make disciples of all nations” (NIV). So, the first thing to note is that Jesus wants us to make disciples and not just converts.

These verses are absolutely packed full of information for us, but let’s just look at a tiny part. Sadly, most translations do not do a good job here. A more accurate version of the beginning of v19 is: “Therefore, having gone, disciple all the nations…” Notice that Jesus did not say “Go”. The “command” verb is not “go” but “disciple”. Really! Check it out…

Jesus did not say “First make converts and then try to make disciples out of as many converts as you can.” Jesus said “disciple.” Who are we to disciple? Jesus says “all the nations.”

Hold on, the way Jesus uses the verb “to disciple” is a lot different to our modern tradition of “to disciple.” For Jesus, discipling someone begins before they ever become a convert, in fact at the very first contact with them (check out the gospels). Discipling is a process that starts when someone is far from God and continues as they draw closer to God and as they begin to follow Jesus with all their heart and the process carries on as they get to know God better. Discipling is a continuous process, this is what Jesus intended. A better way of expressing it is that as a “disciple-making disciple” we accompany each person towards and into the Kingdom of God, we’re alongside them all the way.

It’s also worth noting that Jesus’ idea of discipling is not really about helping people to acquire knowledge, it’s about life change. Unfortunately, much of what we do as Christians is about transferring knowledge to people, which does not change their lives unless the knowledge is put into action.

The DMM approach is to do what Jesus told us and disciple people towards and into the Kingdom of God as a continuous process, through the means of Discovey Groups doing Discovery Bible Studies. By avoiding artificial (and unbiblical) breaks between “persuade”, “decide” and “teach how to be a disciple” the goal is to end up with disciples who make disciples, naturally, as Jesus intended. There is a whole lot more to say, but I don’t have space!